Autres méthodes de transfert de technologie

Le siphonnage technologique

Le « siphonnage technologique » est une des derniÚres méthodes pratiquées dans le domaine du transfert de technologie. Elle consiste :

* à déterrer les projets somnolants dans les laboratoires de recherche, les universités, qui n'ont pas trouvé de débouchés industriels, pour les promouvoir à fin de créations d'entreprises.
* Ă  rĂ©cupĂ©rer, de la part du fournisseur de la technologie, du savoir-faire depuis un acquĂ©reur de cette technologie, pour le rĂ©utiliser pour lui mĂȘme ou pour le rĂ©installer plus commodĂ©ment ailleurs.

Si l'expression a une connotation de siphonnage de rĂ©servoirs d'automobiles, elle est parfois employĂ©e sciemment pour attirer l'attention, mĂ©diatiser la crĂ©ation de structures de valorisation de la recherche, dont l'honnĂȘte fonctionnement ne consiste pas Ă  « pomper » les idĂ©es de laboratoires universitaires avant qu'elles ne soient brevetĂ©es, mais Ă  promouvoir leur application industrielle.

Le recrutement de spécialistes

Une des mĂ©thodes employĂ©es par l'industrie pour s'approprier le savoir-faire de la concurrence est de dĂ©baucher des cadres et des spĂ©cialistes d'une technologie. C'est une des activitĂ©s des chasseurs de tĂȘtes, des cabinets de recrutement.

L'espionnage industriel

L'espionnage industriel, est un des moyens de transfert de technologie. On peut dans ce cas parler de transfert pur et dur, puisqu'il s'agit de transfert de documents ou de transfert d'informations stratégiques, par exemple sur la date de commercialisation d'un produit, sur un dépÎt de brevet en cours, comparable à l'espionnage militaire. Il est à remarquer que l'espionnage industriel ne participe à un transfert de technologie (involontaire) que si les récupérateurs (bénéficiaires) des informations savent les exploiter. Il n'y a pas véritablement de phase de formation, sauf si la transmission d'informations comprend des éléments didactiques.

La rétro-ingénierie

Surtout connue pour le reverse-engineering de l'industrie du logiciel, la rétro-ingénierie s'applique à tous les domaines techniques. Elle est pratiquée dans l'enseignement technique, à des fins pédagogiques, sous la dénomination d'analyse technologique.

La contrefaçon

La contrefaçon, si elle consiste à la base en une copie, généralement faite sans le respect des normes de qualité du produit contrefait, n'en déclenche pas moins un processus de perfectionnement des méthodes de fabrication, et de choix des matériaux. Elle débouche parfois sur une acquisition du savoir faire, par la méthode des tùtonnements.

Transfert partiel de technologie
La licence de production accordĂ©e Ă  l'acquĂ©reur exclut certaines technologies. Ces dispositions peuvent ĂȘtre prises pour diverses raisons dont la principale est gĂ©nĂ©ralement la protection du secret d'un savoir-faire. Le coĂ»t du transfert de certaines technologies peut aussi ĂȘtre un argument.
Exemple : * Le sous-marin Classe Scorpene fait l'objet, entre ses concepteurs et l'Inde, d'un transfert partiel de technologie. En effet, si les chantiers indiens Mazagon Dock Limited construisent les sous-marins, les équipements les plus critiques, comme le systÚme de combat et les senseurs, entre autres, sont fabriqués en Europe.

Catégorie :
Strategie
Auteur de l'article :
© Copyright 2006 - Wikipédia - sous licence GFDL - www.wikipedia.fr / www.1001Interactive.com
Source :
Date de publication :
3 novembre 2006