Les enjeux de la communication

Aspects culturels

La communication est le vecteur de la connaissance et de la culture. Envisager la culture sur un plan strictement individuel, comme celle d'un érudit, serait négliger les aspects de civilisation. La communication constitue le mode d'échange pour des communautés de personnes souhaitant partager des cultures communes.
Au niveau historique, depuis quelques d√©cennies, les historiens (√©cole des Annales) ont montr√© l'importance des repr√©sentations sur ce point. On peut remonter aux modes de communication du Moyen √āge (voir Georges Duby). Les historiens contemporains prennent en compte le contexte culturel, afin d'√©viter les erreurs d'interpr√©tation (historicisme].

Aujourd'hui comme hier, la communication et ses canaux sont les moyens de diffuser des informations à caractère culturel - au sens large - sur les événements, les découvertes et les traditions, et d'en garder la trace.
Les entreprises elles-mêmes deviennent sensibles à cet aspect des choses lorsqu'elles entretiennent une culture d'entreprise.
La culture d'une communauté de personnes est sans doute l'élément le plus déterminant du contexte.

Changements de médias dans l'Histoire

On a vu au cours de l'Histoire, notamment √† la Renaissance que les modes de diffusion et de communication de l'information ont √©t√© des vecteurs tr√®s puissants pour diffuser les connaissances r√©sultant de nouvelles visions du monde. Pour la Renaissance par exemple, les historiens (Jean Delumeau,...) ont mis en √©vidence le r√īle cl√© de l'imprimerie dans la communication (on a vu l'impact qu'eurent les r√©cits des voyages de Christophe Colomb et des th√®ses de Luther, qui pouvaient √™tre transmis sous forme imprim√©e). Il devint progressivement impossible de s'opposer √† la diffusion de connaissances nouvelles du fait de ce nouveau m√©dia.

√Ä partir des ann√©es 1830 (voir XIXe si√®cle), on commen√ßa √† utiliser des moyens de t√©l√©communications utilisant les techniques √©lectriques (t√©l√©graphe) puis √©lectromagn√©tiques (Hertz, Marconi, radiodiffusion). L'utilisation de la radio par le g√©n√©ral de Gaulle eut l'impact que l'on conna√ģt. Jacques Chaban-Delmas avait d'ailleurs conscience que la radio agissait comme un √©metteur, mais prenait mal en compte les effets de r√©troaction, en raison du grand nombre de r√©cepteurs.

Langue de communication

On a vu au cours de l'Histoire, l'importance que prit la langue dans la communication. Les traductions en plusieurs langues vernaculaires du livre des merveilles du monde de Jean de Mandeville eurent un impact considérable au XIVe et au XVe siècle sur les explorateurs (notamment Christophe Colomb), peut-être davantage que le devisement du monde qui relatait les voyages de Marco Polo. L'édit de Villers-Cotterêts (François Ier, 1539) permit au souverain de diffuser les actes administratifs et juridiques dans une nouvelle langue officielle de communication.

On a vu aussi l'impact considérable qu'eurent, au XVIIe siècle, certaines œuvres écrites en français, dans des domaines qui restaient encore réservés au latin : l'utopia de Thomas More, le discours de la méthode de Descartes (1637), les Provinciales de Pascal (1656). Au XVIIIe et XIXe siècles, la Bible de Sacy eut un impact considérable sur la littérature. Au XVIIIe siècle, les cours européennes communiquaient en français. Les philosophes des Lumières avaient obtenu l'autorisation d'accès à la bibliothèque royale, et pouvaient ainsi communiquer largement dans cette langue sur les questions philosophiques et sociologiques.

L'anglais aujourd'hui, est largement employé pour la communication dans de nombreux domaines (informatique, affaires, sciences essentiellement). Les langues ont des statuts de communication très différents : les six langues officielles des Nations Unies sont l'anglais, l'espagnol, le français, le russe, l'arabe et le chinois.
Néanmoins, les langues maternelles restent les langues de communication localement, en particulier en Europe, qui a défini une politique sur ce point.

Catégorie :
Strategie
Auteur de l'article :
© Copyright 2006 - Wikipédia - sous licence GFDL - www.wikipedia.fr / www.1001Interactive.com
Source :
Date de publication :
2 novembre 2006