Organisation du travail

L’entreprise est composée de 6 grandes composantes - 4 internes et 2 externes - et d’un projet entrepreneurial.

Les composantes de lÂ’entreprise

Les 2 composantes externes sont :
- les clients (ressources commerciales) et
- les fournisseurs (ressources matières premières, produits semi-finis, logiciels, conseils, ...).

Les 4 composantes internes sont :
- les employés (ressources humaines);
- les informations (ressources numériques);
- les machines, bâtiments, outils (ressources techniques);
- les investisseurs et actionnaires (ressources financières).

Organisation

Toutes ces composantes doivent trouver satisfaction dans leur association, elles doivent travailler en symbiose autour du projet entrepreneurial, et y trouver toutes un avantage conséquent. C’est une sorte de « Contrat Social » incarné par l’entreprise. Ceci est vrai à toute échelle collective, aussi bien au niveau de l’entreprise elle-même (regroupant tous les collaborateurs), que du service (regroupant certains collaborateurs) que de chaque employé. Aux niveaux internes, les composantes externes sont donc les clients internes et les fournisseurs internes (i.e.: les autres services).

Cela signifie aussi que tout le monde est sur le même bateau. Si quelqu’un fait un trou dans la coque, tout le monde écope, tout le monde trinque et éventuellement, tout le monde coule. Ca signifie aussi que lorsque quelqu’un fait mal son travail, ce sont les autres qui doivent le faire à sa place, voire qui peuvent pâtir de sa non-performance (ex: mauvaises ventes d'un responsable commercial). Et tout le monde en supporte les conséquences. L’entreprise appartient aussi bien aux actionnaires qu’aux employés même si les actionnaires en sont les propriétaires légaux. Cela implique une certaine équité. Pour cela, chaque profit de l’entreprise doit être partagé entre chaque composante interne :
- lÂ’investissement financier (actionnaire),
- l’investissement humain (salarié, du PDG à l’ouvrier) et
- l’investissement matériel et logiciel (machines, systèmes d'information).

Et cela sans léser les composantes externes : satisfaire le client, ne pas décourager les fournisseurs.

Cela signifie aussi qu’il est important d’avoir des contrepouvoirs attentifs pour éviter que l’une des composantes internes, voire externes, par une vision à trop court terme, essaie de monopoliser l’attribution des profits (actionnaires rapaces, syndicalistes irresponsables ou patron égocentrique, fournisseurs spéculateurs). Le « parasitisme », c’est-à-dire le dévoiement du projet entrepreneurial collectif par l’individu, doit être jugulé.

Catégorie :
Strategie
Auteur de l'article :
© Copyright 2006 - Wikipédia - sous licence GFDL - www.wikipedia.fr / www.1001Interactive.com
Source :
Date de publication :
16 octobre 2006