Le développement durable

Le « développement durable » est, selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement (Commission présidée par Madame la ministre Norvègienne de l'environnementGro Harlem Brundtland),

« Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de " besoins ", et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient dÂ’accorder la plus grande priorité, et lÂ’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de lÂ’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. (Rapport Brundtland)     

Autrement dit, il s'agit d'affirmer une double identité:

Dans l'espace : chaque habitant de cette terre a le même droit humain aux ressources de la Terre ;
Dans le temps : nous avons le droit d'utiliser les ressources de la Terre mais le devoir d'en assurer la pérennité pour les générations à venir.

L'environnement est en effet apparu à partir des années 1970 comme un patrimoine mondial essentiel à transmettre aux générations futures et le philosophe Hans Jonas a exprimé cette préoccupation dans son livre Le Principe responsabilité (1979). Au deuxième Sommet de la Terre, à Rio de Janeiro en 1992, la définition Brundtland, axée prioritairement sur la préservation de l'environnement et la consommation prudente des ressources naturelles non renouvelables, sera modifiée par la définition des « trois piliers » qui doivent être conciliés dans une perspective de développement durable : le progrès économique, la justice sociale et la préservation de l'environnement.

On emploie quelquefois en français le terme de développement « soutenable ». La soutenabilité ou la durabilité est le caractère de ce qui respecte le mieux les principes de développement durable.

Le terme de « développement » complète la notion de progrès, qui au XIXe siècle, s'est construite autour du progrès industriel, et qui pouvait avoir des connotations idéologiques (idéologie du progrès).

Au delà de ses aspects communicationnels, le développement durable correspond, avec la mondialisation et l'Internet, à une nouvelle vision du monde.

Sémantique et histoire du concept

Depuis plus d'une décennie, de multiples et divers institutions et acteurs sociaux et économiques qui réclament du concept de développement durable.

Ce dernier, toujours associé à la notion de bonne gouvernance, n'est pas un état statique d'harmonie mais un processus de transformation dans lequel l'exploitation des ressources, le choix des investissements, l'orientation des changements technologiques et institutionnels sont rendus cohérents avec l'avenir comme avec les besoins du présent.

Ce concept est né de deux constats:

    * la fracture Nord/Sud et la recherche d'un développement humain ;
    * et de la crise écologique et l'urgence de sauvegarder l'environnement.

Le lien entre les objectifs du développement et la crise de l'environnement conduit au concept d'éco développement (déjà développé au début des années 70 par Ignacy Sachs) et à la conférence internationale de Stockholm sur l'environnement humain en 1972. Puis le terme "Sustainable development", traduit par "développement durable" fut démocratisé par le Rapport "Notre avenir à tous", élaboré par la Commission mondiale sur l'environnement et le développement, soumis à l'Assemblée nationale des Nations Unies en 1987 (dit Rapport Brundtland.

Catégorie :
Strategie
Auteur de l'article :
© Copyright 2006 - Wikipédia - sous licence GFDL - www.wikipedia.fr / www.1001Interactive.com
Source :
Date de publication :
17 octobre 2006