Le Swap

Le swap (de l'anglais to swap : échanger) est un produit dérivé financier. Il s'agit d'un contrat d'échange de flux financiers entre deux contreparties, qui sont généralement des banques ou des institutions financiÚres.

Les trois contrats les plus courants sont:

* le swap de taux d'intĂ©rĂȘt standard, taux fixe contre taux variable, (en anglais : plain vanilla interest rate swap) qui Ă©change les intĂ©rĂȘts d'un prĂȘt ou dĂ©pĂŽt notionnel Ă  taux variable contre des intĂ©rĂȘts Ă  taux fixe;
* le swap de change, qui Ă©change les intĂ©rĂȘts et la valeur Ă  l'Ă©chĂ©ance d'un prĂȘt ou dĂ©pĂŽt dans une devise contre sa valeur dans une autre devise;
* le crédit default swap, qui échange de la protection sur le risque de crédit d'un émetteur d'obligations contre des versements périodiques et réguliers pendant la durée du swap;

Mais il en existe beaucoup d'autres comme, par exemple :

* le swap de devises (cross currency swap), par lequel on Ă©change des taux d'intĂ©rĂȘt Ă  moyen ou long terme libellĂ©s dans deux devises diffĂ©rentes
* le basis swap, d'emploi usuel, par lequel on Ă©change deux taux variables indexĂ©s sur des taux Ă  court terme, dans la mĂȘme devise ou dans deux devises diffĂ©rentes;
* le constant maturity swap de taux d'intĂ©rĂȘt, qui permet d'Ă©changer un taux variable indexĂ© sur des taux d'intĂ©rĂȘt Ă  court terme contre un autre taux variable indexĂ© sur un taux d'intĂ©rĂȘt Ă  moyen ou long terme, par exemple celui du swap 10 ans contre Libor ou du TEC10;
* l'asset swap, combinaison d'un swap de taux d'intĂ©rĂȘt et d'une obligation Ă  taux fixe, qui crĂ©e une obligation Ă  taux variable synthĂ©tique.
* les swaps d'actions.
* le swap de variance et le swap de volatilité.
* le total return swap qui permet d'Ă©changer les revenus et le risque d'Ă©volution de la valeur de deux actifs diffĂ©rents pendant une pĂ©riode de temps donnĂ©e. Exemple : Une des branches du swap est constituĂ©e d'un prĂȘt Ă  court terme, l'autre de tout type de titre financier imaginable (indice , une action , une obligation...).

La créativité des participants aux marchés financiers semble parfois sans limite.

Options sur swaps
Par ailleurs, des options sur swaps sont apparues assez rapidement. On parle de swaption. Pour les swaptions de taux d'intĂ©rĂȘt, on parle de cap pour une option d'achat (call) et de floor pour une option de vente (put).

Histoire

Les swaps existent en fait depuis longtemps, quoique sous une forme informelle et non standardisée.
Les premiers swaps sont apparus sur le marchĂ© des changes, entre banques centrales, sous la forme de prĂȘts croisĂ©s : chacune accordait Ă  l'autre un prĂȘt dans sa propre devise nationale, les deux prĂȘts Ă©tant d'un montant Ă©quivalent et de mĂȘme Ă©chĂ©ance.
Les différentes réglementations des changes qui avaient cours en Europe dans les années 1970, et qui interdisaient souvent de facto aux entreprises la couverture contre le risque de change alors que les monnaies flottaient pourtant depuis 1973, ont amené à leur tour les banques commerciales à s'intéresser aux swaps, quoique avec discrétion. Elles ont commencé alors à faire preuve d'une certaine créativité dans la conception de produits dérivés taillés sur mesure pour leur clientÚle de grandes entreprises.
Le premier swap de taux d'intĂ©rĂȘt en plusieurs devises (en anglais : cross-currency swap, en français on dit « swap de devises », Ă  ne pas confondre avec les swaps de change) Ă  recevoir une vaste publicitĂ© fut une opĂ©ration arrangĂ©e en 1981 par Salomon Brothers entre IBM et la Banque Mondiale. Assez rapidement aprĂšs, au cours des annĂ©es 1980, les banques d'investissement ont commencĂ© Ă  traiter la partie taux d'intĂ©rĂȘt de tels swaps pour leur propre compte, entre elles et face Ă  leur clientĂšle, ce qui a donnĂ© lieu au marchĂ© des swaps de taux d'intĂ©rĂȘt standards, taux fixe contre taux variable. Celui-ci a cru de maniĂšre exponentielle, jusqu'Ă  devenir le deuxiĂšme plus actif marchĂ© de taux du monde, juste derriĂšre celui des principaux emprunts d'État (USA, Allemagne, Japon, France, Grande Bretagne, Italie, etc.). Il sert de rĂ©fĂ©rence aux marchĂ©s de la dette des entreprises, des collectivitĂ©s locales et de la plupart des pays souverains.

Dynamique

La formidable dynamique des marchés de swaps est double.

* Pour une banque, elle rĂ©side dans ce qu'il n'y a pas d'Ă©change de capital, seulement l'Ă©change de flux d'intĂ©rĂȘt. Dans le cas d'un swap de taux d'intĂ©rĂȘt, il s'agit donc d'un prĂȘt dĂ©barrassĂ© de l'essentiel de son risque de crĂ©dit. Des appels de marges ou des dĂ©pĂŽts de collatĂ©ral en garantie peuvent mĂȘme le faire presque totalement disparaĂźtre, et le swap devient alors pur taux d'intĂ©rĂȘt, rĂ©ductible Ă  ses coefficients d'actualisation (en anglais : discount factors) et donc fongible. Une banque peut alors gĂ©rer de façon centralisĂ©e des myriades de swaps et autres produits de taux taillĂ©s sur mesure pour les besoins particuliers de sa clientĂšle.

* Pour une entreprise, ou pour une institution financiÚre, le swap permet de modifier les caractéristiques d'actifs financiers, par exemple de taux fixe en taux variable, sans les sortir du bilan et sans encourir les conséquences fiscales ou comptables d'une telle sortie. On superpose ainsi un produit hors bilan, le swap, à un actif existant.

Organisation interprofessionnelle

L'ISDA, International Swaps and Derivatives Association, ou Association Internationale des Swaps et Dérivés, est l'organisation professionnelle regroupant la plupart des intervenants majeurs sur les marchés financiers dérivés, dont le but premier est de fournir des contrats standards de référence pour les transactions.

Catégorie :
Strategie
Auteur de l'article :
© Copyright 2006 - Wikipédia - sous licence GFDL - www.wikipedia.fr / www.1001Interactive.com
Source :
Date de publication :
20 octobre 2006